Derniers articles

Publié le 25 avril

Dans le contexte de crise institutionnelle de la 5e république, les élections présidentielles ont conduit une nouvelle fois à la catastrophe : au 2e tour, la candidate du FN sera opposée au candidat des politiques ultralibérales qui ne cessent de nourrir le désespoir social dont se repaît le le FN... Pour sortir de cet infernal cercle vicieux, le monde du travail doit reprendre la rue, car seules les luttes sociales et écologiques peuvent changer le monde. Les manifestations du 1er mai – il y en aura quatre en Maine-et-Loire à 10h30, à Angers (pl. Imbach), Cholet (pl. Travot), Saumur (pl. Bilange) et Segré (pl. du Port) initiées par l’intersyndicale CGT-FSU-FO-Solidaires-UNEF-UNL – seront une première échéance. Nous devons y être très nombreux pour commencer à construire la riposte !

Publié le 24 avril

Les élections présidentielles du 23 avril ont marqué une nouvelle étape dans la crise de représentation politique de l’État français. Le PS (6,35%) et LR (19,91%) sont éliminés dès le 1er tour et Jean-Luc Mélenchon atteint 19,64%. Cependant, c’est le candidat ultralibéral soutenu par l’oligarchie capitaliste qui arrive en tête avec 23,75% (la bourse de Paris a bondi de 4% dès l’ouverture ce lundi), suivi par la tête de file du Front national (21,53%). Et la gauche anticapitaliste n’obtient que des scores de témoignage (1,10% pour Philippe Poutou et 0,65% pour Nathalie Arthaud). Tout ce que l’on peut maintenant prévoir, ce sont les luttes ! Nous reproduisons la déclaration de Philippe au soir du 1er tour et les résultats en Maine-et-Loire.

Publié le 20 avril

Christine Poupin, porte parole du NPA, explique ici pourquoi "nous sommes là", nous militant-e-s du NPA, pourquoi Philippe Poutou est là, en tant que candidat du NPA aux présidentielles 2017 : pour appeler aux luttes, condition indispensable à tout changement, pour combattre l’exploitation capitaliste des humains et de la nature, ainsi que toutes les oppressions qui prospèrent sur le terreau des inégalités sociales, pour défendre notre programme dans toute sa cohérence globale : écosocialiste et démocratique, féministe et émancipateur, internationaliste et antiraciste. C’est là le sens qu’aura le vote pour Philippe Poutou le 23 avril !

Publié le 18 avril

À l’occasion de la campagne présidentielle de Philippe Poutou, le NPA a reçu de nombreux questionnaires d’associations, de collectifs, d’individus, de syndicats, de revues, etc. Nous avons profité de cette occasion pour rappeler notre programme et développer nos idées écosocialistes apportant des réponses aux crises actuelles, qui se nourrissent mutuellement de leurs effets désastreux. Bonne lecture depuis le site Lettre écosocialiste du NPA !

Publié le 12 avril

Philippe Poutou et les militants du NPA ne cessent de recevoir, directement ou sur les réseaux sociaux, des messages de sympathie, de soutien pour tout ce qu’a dit et fait Philippe sur le tableau du Grand Débat du mardi 4 avril. De nombreux journalistes, eux-mêmes, ont aussi salué le «  coup de gueule  » salutaire, la bouffée d’air qui, grâce à lui, a traversé ce débat. À l’inverse, les valets habituels du monde politique et médiatique et de ses codes, vestimentaires et verbaux, n’ont cessé de dénoncer les blasphèmes dont Philippe se serait rendu coupable...

Publié le 9 avril

Les chiffres sont éloquents : pour les élections présidentielles entre le 1er mars et le 9 avril, Ouest-France a fait 60% de ses “unes” et plus du tiers de ses articles en pages intérieures sur le candidat de l’ultradroite, F. Fillon. Un candidat comme J.-L. Mélenchon -pourtant à jeu égal avec le susdit dans les sondages- recueille 4,5% des “unes” et 6% des articles. Bien évidemment, sur l’anticapitaliste Philippe Poutou, le journal du clan Hutin a respecté un silence à peu près total. C’est sans doute ce que le CSA et les grands médias nomment pompeusement “équité”, c’est-à-dire inégalité de traitement...

Publié le 6 avril

Le deuxième débat entre les 11 candidats à l’élection présidentielle, qui devait se dérouler le 20 avril sur France 2, n’aura pas lieu. Cette décision a été prise suite aux désistements annoncés, pour des prétextes divers, de plusieurs des candidats favoris des sondages. De quoi ont-ils peur ? Alors qu’aucun d’entre eux n’avait refusé un débat à 5, excluant plus de la moitié des candidats, organisé par TF1 le 20 mars dernier, ils décident de refuser de participer à un débat à 11 qui, aussi contraignant soit-il, permet à tous les candidats de confronter leurs propositions dans des conditions relativement égalitaires.

Publié le 4 avril

La Guyane le montre bien. C’est seulement par nos luttes et notre mobilisation que nous pouvons nous faire entendre et imposer nos droits, les mesures d’urgence répondant aux besoins de toute la population : la diminution du temps de travail jusqu’à la résorption du chômage, la création massive d’emplois dans les services publics, l’augmentation générale des salaires, des pensions et des minimas sociaux. L’argent, les richesses existent. Il faut exproprier les grandes fortunes et que les travailleurs contrôlent démocratiquement la marche de l’économie et de l’État. C’est le sens de la candidature de Philippe Poutou !

Publié le 29 mars

Les propositions que font le NPA et Philippe Poutou ne seront mises en œuvre que si nous prenons nous-mêmes nos affaires en main, en cessant d’être bâillonnés par les professionnels de la politique, étrangers au monde du travail mais habiles pour tenter de récupérer nos voix et parler en notre nom. C’est à nous, les exploitéEs, de nous représenter nous-mêmes. C’est tout le sens de la candidature de Philippe Poutou !

Publié le 24 mars

Les candidats à la présidentielle 2017 prétendument « principaux » ont débattu ensemble sur TF1 le 20 mars. Le Pen y a montré toute sa démagogie raciste, Fillon sa volonté de casser tous les droits des salariés, Macron son projet de « liberté complète » pour les renards dans le poulailler, c’est-à-dire de supprimer toutes les protections des salarié-e-s… Le débat était ennuyeux car il faisait l’impasse sur les solutions radicales qu’il faut mettre en œuvre pour sortir de la crise sociale et écologique majeure où nous conduit le capitalisme. Dans ces élections avec la candidature de Philippe POUTOU comme dans les luttes, il faut maintenant porter la voix de notre camp social, défendre l’espoir qu’un autre monde reste possible.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...