Derniers articles

Publié le 26 juin

Après la grande manifestation du 12 juin (2000 personnes), un collectif de marcheurs part d’Angers ce mardi 27 juin pour dénoncer la casse du secteur social et de la protection de l’enfance par le Conseil départemental présidé par C. Gillet. Après 7 étapes, l’arrivée à Paris aura lieu le 4 juillet. Une nouvelle manifestation sera alors organisée, à l’occasion des Assises Nationales de la Protection de l’Enfance qui rassembleront notamment les employeurs du secteur. Les salarié-es ne lâchent rien !

Publié le 21 juin

Après la manifestation du 12 juin qui a réuni plus de 2000 travailleuses et travailleurs de la protection de l’enfance à Angers, l’Assemblée Générale qui s’est tenue le 19 juin a décidé de maintenir la mobilisation. Une Marche vers Paris partira le mardi 27 juin (avec rassemblement à 9h devant le CD49) et arrivera le 4 juillet. Une montée en car vers la capitale sera organisée ce jour-là pour une nouvelle manifestation à l’occasion des Assises Nationales de la Protection de l’Enfance. L’Intersyndicale appelle à une grève reconductible du mardi 27 juin au mardi 4 juillet 2017 tous les salariés du secteur privé (social, médico-social), tous les salariés du secteur public (ASE, Sanitaire et Conseils Départementaux), et tous leurs partenaires. Elle appelle plus largement au soutien solidaire des marcheurs (en les accompagnant et par des dons).

Publié le 19 juin

Les résultats du second tour des élections législatives 2017 sont désormais connus. Et deux pourcentages frappent d’emblée : seulement 38,43% des inscrits se sont exprimés et 16,55% ont voté pour le parti présidentiel REM. Cela n’empêche pas ce dernier -grâce à l’inique scrutin majoritaire- de rafler 308 des 577 sièges de l’Assemblée (soit 53% ; en outre E. Macron peut compter sur les 42 sièges du MODEM, ce qui porte sa majorité à 61% des sièges). Si la France Insoumise réussit à gagner 17 ou 18 députés et le PCF une dizaine, l’alternative sociale et politique contre la droite néolibérale d’E. Macron, contre la droite traditionnelle et contre l’extrême droite en embuscade, devra d’abord se construire dans les luttes.

Publié le 13 juin

Lundi 12 juin, à l’appel de l’intersyndicale départementale de l’action sociale CGT, FO, Sud et CFE-CGC, et avec le soutien des fédérations nationales, ce sont pas moins de 2000 salarié-es qui ont manifesté leur colère à Angers contre les décisions et "appels d’offre" délétères du président du Conseil départemental. Une véritable “manifestation nationale”, des plus réussie !
-  Lire le compte rendu de la manifestation sur le site de l’UL CGT.

Publié le 12 juin

Seulement 48,71 % des inscrits ont voté et 47,62% se sont exprimés au 1er tour des élections législatives le 11 juin. Si il y a eu raz-de-marée, c’est celui de l’abstention. Le candidat des grands médias et vainqueur officiel, le groupement macroniste LREM, ne recueille que 13,43% des inscrits et 28,21% des exprimés. Grâce au système électoral majoritaire, il s’apprête cependant à récupérer une large majorité de députés à l’Assemblée. Mais cette Assemblée sera illégitime. Contre elle et contre le gouvernement, contre les projets de régression sociale et liberticides qu’ils entendent mettre en œuvre, il est urgent que le mouvement social se mobilise et s’unisse pour combattre cette nouvelle droite macroniste là où peut résider le seul véritable contre-pouvoir : dans la rue, les entreprises et les services publics.

Publié le 2 juin

L’intersyndicale du Maine et Loire CGT, CFE-CGC, FO et SUD, appelle tous les salariés du secteur privé social et médico-social, tous les salariés du secteur public de l’ASE, du Sanitaire et des Conseils Départementaux et leurs partenaires à faire grève ou débrayer le lundi 12 juin à Angers. Cette manifestation à visée nationale commencera à 12h00, place du Ralliement (Accueil-concerts de soutien-Prises de parole) et se poursuivra par une manifestation à 14h.

Publié le 30 mai

Les listes de la “République en marche” (REM) de Macron aux élections législatives s’annoncent comme une vaste opération de recyclage. Les politiciens qui ont mis en place les politiques libérales ces dernières décennies y trouvent leur place, ainsi que des traitres, des arrivistes, des patrons…

Publié le 22 mai

Une nouvelle mobilisation des salariéEs de la protection de l’enfance a réuni 300 personnes lundi 22 mai. Dans la foulée, une Assemblée Générale a décidé d’une reconduction des actions (collectifs, grève reconductible…), d’une nouvelle mobilisation le lundi 29 mai. Enfin, une mobilisation nationale et intersyndicale va être organisée le lundi 12 juin 2017 à Angers. Face à un président de Conseil départemental 49 qui applique les consignes comptables néolibérales le doigt sur la couture de son pantalon, les salariéEs ne transigent pas avec la protection des enfants. Solidarité !
-  Une pétition Soutien à la protection de l’enfance 49 à l’initiative des salariéEs de la protection de l’enfance peut être signée en ligne.

Publié le 18 mai

Propulsé par la peur de Le Pen et soutenu par tous les grands médias, E. Macron a été élu président. Président, il a nommé premier ministre le politicien de droite et ancien cadre d’AREVA E. Philippe. Et le gouvernement est à l’image de cet assemblage : ramassis de politiciens de droite LR (B. Le Maire...), du centre MODEM (F. Bayrou...) ou PS (G. Collomb, J.-Y Le Drian...), et de technocrates néolibéraux (J.-M. Blanquer...) dévoués au grand capitalisme. Les ouvertures démocratiques que seraient les nominations de N. Hulot (à l’écologie) ou F. Nyssen (culture) ne sont que des cautions faciles, dont le poids face à la politique autoritaire et productiviste qui s’annonce sera voisin de zéro. Contre cette politique au service exclusif des plus riches, le mouvement social doit apprendre à reprendre le chemin de la rue : mobilisons-nous !

Publié le 15 mai

« L’enfant est au cœur de nos choix » déclarait il y a peu Christian Gillet, le président UDI du Conseil Départemental de Maine-et-Loire. Les 800 salarié-es de la protection de l’enfance mobilisé-es lundi 15 mai à Angers contre sa politique n’étaient pas convaincus et se sont fait entendre !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...